Actions de sauvegarde - Autres actions

Un des objectifs du programme est de créer du lien entre toutes les personnes ou structures à l'initiative de projets de protection de mares, afin de mutualiser les expériences et de faire ainsi progresser plus vite chaque projet.

En Franche-Comté

Vous avez mené ou vous envisagez un projet sur une ou plusieurs mares ? Faites nous part de votre expérience en nous contactant.

 

Des actions en faveur des mares sont menées par les coordinateurs du PRAM, parmi les sites dont ils ont respectivement la gestion.

Actions menées par le Conservatoire Régional des Espaces Naturels (CREN) :

- Chèvremont (Territoire-de-Belfort) : creusement de mares dans une pelouse calcaire marneuse.
- Grandvillars (Territoire-de-Belfort) : conseil pour la création de mares compensatoires à la RN 19.
- Montigny-les-Vesoul (Haute-Saône) : conservation d’une mare en partenariat avec le Club « Connaître et Protéger la Nature » du village.
- Fleurey-les-Faverney (Haute-Saône) : conservation d’une mare au sein de prairies alluviales.
- Autet (Haute-Saône) : conservation de mares en zone alluviale, dans un ancien méandre en cours d’atterrissement.
- Bresse du Jura : conservation de mares créées dans le cadre des mesures compensatoires à l’autoroute A39.
- Esserval-Tartre (Jura) : conseil à la commune pour conservation d’une mare proche d’un projet de lotissement communal. Un plan de gestion entièrement dédié à la mare a été réalisé.
- Passonfontaine (Doubs) : création de mares-abreuvoirs dans le cadre de la mise en pâture d’une zone humide.

Par l’Office National des Forêts (ONF) :
- Domblans (Jura) : restauration d’une mare forestière en cours de comblement, valorisation pédagogique (animations auprès des scolaires, panneaux explicatifs en projet), 2006.
- Torpes (Doubs) : Curage partielle d’une mare forestière, éclaircie dans le peuplement forestier, 2004.
 

De nombreux autres partenaires ont mis en place des projets visant à créer ou restaurer des mares :
 
- Le Conseil Général du Territoire de Belfort, sur l'ancienne gravière de Foussemagne, a créé un ensemble de mares et a mis en place un suivi scientifique axé sur les amphibiens.