Les végétaux


Les mares de Franche-Comté abritent une majorité de plantes qu’on peut retrouver aussi dans d’autres régions. Ces plantes ont en commun qu’elles sont toutes adaptées à la présence d’une eau stagnante.


Certaines plantes sont totalement immergées comme les callitriches, les myriophylles (ci-dessous) et le phytoplancton.

[JPG] Myrioph

D’autres flottent à la surface de l’eau, enracinées (nénuphars) ou non (lentilles d’eau).

[JPG] Nenuph

Beaucoup ont les pieds dans l’eau et la tête à l’air : glycéries, iris, peucédans, massettes, scirpes, joncs.

[JPG] Peucedan

Parmi ces plantes, certaines sont rares et protégées en FC comme l’Hottonie des marais ou la Ludwigie des marais, l’Hydrocharis des grenouilles. La Marsilée à quatre feuilles est également protégée aux niveaux français et européen.


Les plantes ont un rôle très important pour toute la vie de la mare : elles sont les seules à pouvoir transformer l’énergie du soleil pour produire leur matière.
Si elles n’étaient pas là, le reste de la chaîne alimentaire (mangeurs de plantes, mangeurs de mangeurs de plantes…) ne pourrait pas exister !

Cependant, certaines espèces peuvent parfois perturber l’équilibre par leur prolifération… Voir la rubrique "gérer une mare ".

Les arbres sont parfois présents au bord des mares. S’ils ont les pieds dans l’eau, il s’agira alors le plus souvent d’aulnes ou de saules. Un peu plus prudents, les bouleaux supportent quelques inondations, tout comme les frênes et les peupliers.