Qu'est-ce qu'une mare ?

Sur tout le territoire de la Franche-Comté, de petites dépressions accueillent de façon temporaire ou permanente de l’eau stagnante. Ces mares, dont le nombre total en région est encore inconnu, se répartissent inégalement sur la Franche-Comté. Ainsi, en raison du relief et de leur substrat imperméable, certains secteurs regorgent de zones humides, et notamment de mares : c’est le cas par exemple de la Bresse comtoise (Jura) ou du Sundgau (Territoire de Belfort). En revanche, sur les plateaux calcaires, les mares sont plus rares car l’eau s’infiltre souvent rapidement dans le sous-sol très fissuré.

 

Des origines lointaines

Bien qu’il existe des mares naturelles (creux dans les rochers, creux imperméable à l'endroit d'un arbre déraciné…), la plupart ont été créées par l’Homme pour répondre à ses besoins quotidiens : ressource en eau et extraction de matériaux de construction. Certaines mares ont déjà plusieurs siècles d’existence (voire peut-être un millénaire ?) et ont pu perdurer grâce à un entretien plus ou moins régulier. Elles constituent à ce titre un patrimoine historique et culturel.

[JPG] Esserval
La mare communale d'Esserval-tartre (Jura) a au moins 200 ans.